Lexique :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z

A-E  |  F-J  |  K-O  |  P-T  |  U-Z  |  Couleurs  |  Accueil  |  Les Monocotylédones  |  Les Dicotylédones  |  Les Ptéridophytes

Gaine (nf) : partie cylindrique diaphane, entourant la base du pétiole d’une feuille, ou la base d’une tige, d’une bractée.

Galactogène (adj) : qualifie l’élément chimique actif d’une plante qui augmente la sécrétion du lait mammaire.

Galbule (nm) : petit cône femelle dont les carpelles deviennent charnus et se soudent, formant ainsi une pseudo-baie.

Galériculé (adj) : en forme de casque.

Galle (nf) : excroissance produite par un végétal sur ses feuilles ou tiges en réaction à la ponte d’un insecte.                                                                                                           

Gamète (nf) : cellule sexuelle haploïde.

Gamétophyte (nm) : individu haploïde producteur de gamète et provenant du développement d'une spore. Syn.: prothalle.

Gamocarpe (adj) : qualifie un gynécée dont les carpelles sont soudés entre eux. Adj. : gamocarpellé.

Gamopétale (adj) : qualifie une corolle dont les pétales sont plus ou moins profondément soudés entre eux.

Gamophylle (adj) : qualifie un involucre dont les bractées sont soudées entre elles.

Gamosépale (adj) : qualifie un calice dont les sépales sont soudés au moins par leur base. Syn. : monosépale.

Gamostémone (adj) : qualifie un androcée dont les étamines sont soudées entre elles.

Garide (nf) : association végétale très ouverte de type xérophile des lieux pierreux, secs et ensoleillés constituée de pelouses parsemées d’arbrisseaux et de sous-arbrisseaux.

Garrigue (nf) : formation végétale méditerranéenne, issue de la disparition de la forêt sur un sol calcaire, pauvre en humus et rocailleux, comportant des plantes herbacées à feuilles persistantes et odorantes (Thym, romarin, lavande...), des arbustes épineux et des arbrisseaux de petite taille.

Gazonnant (adj) : formant une couche végétale serrée et uniforme comme un gazon.

Gélivure (nf) : fente longitudinale provoquée par le gel affectant l’écorce et le bois d’un arbre.

Géminés (adj) : qualifie des structures ou des organes réunis par deux, ou disposés par paires non opposées.

Gemme (nm) : sorte de petit bourgeon produit par la plante et pouvant former une nouvelle plante identique au pied mère.

Gemmothérapie (nf) : type de soins médicaux employant les extraits de macération de certains bourgeons.

Gemmule (nf) : dans l'embryon, premier bourgeon à l’aisselle du ou des cotylédons qui donnera naissance à une plante.
Gène (nm) : unité transmettant les caractères héréditaires, située à un endroit déterminé sur un chromosome et capable de se reproduire. Adj. : génique.

Génératif  (adj) : qualifie un mode de reproduction des plantes par la voie sexuelle. Ant. : végétatif.
Génétique (nf) : étude de l'hérédité et de ses mécanismes.

Génome (nm) : ensemble du matériel génétique d'une cellule ou d'un individu. Désigne aussi le lot haploïde de chromosomes.

Genouillé (adj) : qualifie un organe, particulièrement une tige pliée comme un genou. Syn. : géniculé.
Genre (nm) : groupement taxonomique d'espèces aux caractéristiques similaires, représenté par le premier élément du nom botanique.

Géobotanique (nf) : science qui étudie la répartition des plantes et des types de végétation à la surface du globe.

Géocarpe (adj) : qualifie une espèce qui mature ses fruits sous terre.

Géophyte (nm) : type de plante dont les bourgeons destinés à sa survie passent la saison défavorable enfouis sous terre sous forme de bulbes, rhizomes, tubercules ou drageons.

Géotropisme (nm) : propriété qu’a la plante de s'orienter par rapport à la gravité terrestre. Syn. : gravitropisme.

Germe (nm) : embryon de la plante qui sort de la graine. Adj. : germinal.

Germination (nf) : développement d’une graine ou d’une spore qui passe de la vie ralentie à la vie active.

Gibbosité (nf) : renflement en forme de bosse souvent creuse. Adj. : gibbeux.

Girofle (nf) : bouton floral du giroflier, arbre originaire d'Indonésie de la famille des Myrtacées.

Gitonogamie (nf) : type d’allogamie où la pollinisation peut être réalisée par le pollen d’une autre fleur du même pied.
Glabre (adj) : dépourvu de poils. Ant. : pubescent.

Glabrescent (adj) : presque glabre.

Glabriuscule (adj) : à pilosité à peine visible.

Gladié (adj) : qualifie un organe comprimé et tranchant, comme un glaive.

Gland (nm) : fruit du chêne enrobé partiellement par la cupule et contenant la graine.                

Glande (nf) : cellule sécrétant un liquide gluant ou parfumé et parfois des sucs digestifs pour décomposer les insectes capturés.

Glanduleux (adj) : qualifie un poil pourvu d’une glande à son extrémité.

Glanduliforme (adj) : qualifie un organe ayant l’apparence d'une glande.

Glaucescent (adj) : tirant sur le glauque.

Glauque (adj) : nuance de couleur imprécise entre le bleuâtre et le verdâtre pâle.

Gley (nm) : résultat d’un sol à engorgement prolongé par une nappe d'eau privée d'oxygène, de coloration caractéristique verdâtre ou bleuâtre et souvent très défavorable aux végétaux subissant une asphyxie.
Glochide (nf) : petite touffe de soies ou d'aiguillons terminés par des crochets en forme d’hameçon. Adj. : glochidié.
Glomérule (nm) : type d’inflorescence globuleuse dont les fleurs serrées ont un court pédoncule et ne sont pas soudées entre elles. Adj.: glomérulées.

Glumacé (adj) : de la nature écailleuse des glumes.                      

Glumes (nf) : bractées à l'aisselle desquelles se développe l'épillet des Poacées.

Glumelles (nf) : petites bractées à l’aisselle de chaque fleur de l’épillet des Poacées.

Glumellule (nf) : petite écaille charnue à valeur périanthaire de la fleur des Poacées. Syn. : lodicule.

Gluten (nm) : amalgame de deux protéines de réserve, les gliadines et les gluténines, présentes dans les graines de céréales.

Glutineux (adj) : recouvert d'une substance gluante ou collante. Syn. : visqueux.

Gnétophyte (nm) : type de végétal vasculaire Gymnosperme, voisin des pinacées, mais non résineux et ayant un bois hétéroxylé.

Gomme (nf) : matière molle provenant de la sève de certains arbres, soluble et gonflant dans l'eau.

Gommifère (adj) : qualifie un arbre ou arbuste qui produit de la gomme.

Goniotriche (adj) : qualifie un axe ± quadrangulaire, tige ou rameau, présentant une pilosité seulement sur les angles.

Gorge (nf) : partie supérieure du tube de la corolle d'une fleur sympétale.

Gourmand (nm) : drageon issu du porte-greffe.

Gousse (nf) : fruit sec déhiscent allongé à une seule loge, à deux ouvertures ventrale et dorsale donnant deux valves dont les graines sont disposées sur deux rangées alternantes.

Gracile (adj) : qualifie un organe fluet et élancé.
Graine (nf) : produit d'un ovule fécondé. Le sens du mot est parfois élargi pour désigner des fruits entiers ou des parties de fruits.

Graminicole (adj) : qualifie une plante qui pousse parmi les herbes, les graminées (Poacées).

Graminiforme (adj) : en forme de feuilles d’herbe, étroit, à bords presque parallèles.

Granule (nm) : corps reproducteur peu visible d'une plante cryptogame.

Granuleux (adj) : qualifie un organe dont la surface porte des petits tubercules en forme de grains.

Grappe (nf) : inflorescence dont les fleurs pédonculées sont échelonnées et s'ouvrent successivement de bas en haut.

Grasse (adj) : qualifie une plante aux feuilles ou tiges gorgées d’eau.

Graveleux (adj) : indique des fruits dont la chair contient de petits corps durs.

Gravitropisme (nm) : orientation de la croissance d'un organe en réponse à la force de gravité terrestre.

Grêle (adj) : qui est étroit et allongé.

Griffe (nf) : organe souterrain formé de racines fasciculées et charnues comme chez certaines orchidées ou l'asperge.

Grimpant (adj) : qualifie un végétal qui s'élève en hauteur en prenant appui sur un support.

Guité (adj) : qualifie un arbre ou plus généralement un bois parasité par le gui (Viscum album)

Guttation (nf) : sorte de suintement d'eau aux niveaux des pores des feuilles, sources d’eau appréciées par les insectes.

Gutté (adj) : qualifie un organe présentant une tache colorée en forme de goutte; un pétale par exemple.

Guttiforme (adj) : en forme de goutte.
Gymnosperme (nm) : plante phanérogame arborescente, dont les graines nues et donc sans carpelles, sont portées sur des écailles ouvertes regroupées en cônes, telle que les conifères.

Gynandre (adj) : qualifie un épillet ou un épi composé de fleurs femelles plus nombreuses que les fleurs mâles.

Gynandrophore (nm) : expansion du réceptacle floral au dessus du périanthe et qui porte le gynécée et l'androcée.

Gynécandre (adj) : désigne une inflorescence présentant des fleurs femelles à la base et les mâles à l'apex.
Gynécée (nm) : ensemble des organes femelles de la fleur, en général composé de l'ovaire, des ovules, du (des) style(s) et stigmate(s).

Gynobasique (adj) : qualifie un style inséré à la base du ou des carpelles.

Gynodiécie (nf) : caractère d'une espèce qui possède des pieds femelles et des pieds à fleurs hermaphrodites. Adj. : gynodioïque.

Gynogénèse (nf) : développement d'un embryon à partir d'une oosphère après fécondation mais sans caryogamie.

Gynoïque (adj) : qualifie une espèce génétiquement modifiée ne produisant que des fleurs femelles.

Gynomonoïque (adj) : espèce possédant sur le même individu des fleurs femelles et des fleurs hermaphrodites.

Gynophore (nm) : sorte de pédoncule portant parfois le gynécée au-dessus des autres organes de la fleur.

Gynostège (nm) : structure propre aux Asclépiadacées résultant de la fusion des anthères avec les stigmates.

Gynostème (nm) : sorte de colonne de la fleur des Orchidacées provenant de la fusion des étamines avec le style.

Gypsicole (adj) : qualifie une plante affectionnant les sols composés de gypse, sulfate dihydraté de calcium.

 

 

                                                       A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z