Lexique :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z

A-E  |  F-J  |  K-O  |  P-T  |  U-Z  |  Couleurs  |  Accueil  |  Les Monocotylédones  |  Les Dicotylédones  |  Les Ptéridophytes

Saccharifère (adj) : qualifie une plante dont certains organes, souvent la racine, contiennent du sucre.

Sacciforme (adj) : qualifie un organe ou partie d’organe en forme de sac ou d'outre.

Sac pollinique (nm) : chacune des deux loges de l'anthère, au sein desquelles se forment les grains de pollen.

Sagitté (adj) : qualifie un organe qui a la forme d'un fer de flèche, échancrée à la base.

Saillant (adj) : qualifie un organe dépassant nettement ceux qui l’entourent.

Salicyline (nf) : élément chimique anti-inflammatoire produit dans l’écorce de saule.

Samare (nf) : akène monosperme dont le péricarpe prolongé par une aile membraneuse aide à la dissémination par le vent.

Sambuçaie (nf) : qualifie une zone plantée du buisson d’une variété de sureau (Sambucus,  Adoxacées).

Sapinière (nf) : désigne une zone forestière dominée par le sapin.

Sapide (adj) : qualifie un organe végétal qui a une saveur appréciable, un gout intéressant pour la cuisine.

Saponine (nf) : composé toxique aux propriétés savonneuses, présent chez certaines plantes.

Saprophyte (nm) : type de plante sans chlorophylle non parasite qui se nourrit seulement de matière organique en décomposition.

Sarcocarpe (nm) : partie médiane du péricarpe.

Sarcotest (nm) : partie externe du test, enveloppe du tégument externe de la graine, souvent charnu.

Sarmenteux (adj) : qualifie un arbuste, une liane à longs rameaux flexibles et lâches, ayant besoin d’un support pour croître.

Saulaie (nf) : désigne une zone fraîche et humide plantée de saules (Salix, Salicacées).

Saurochorie (nf) : désigne le type de dissémination des graines et semences par les reptiles.

Saxicole (adj) : qualifie une espèce croissant sur des substrats pierreux, dans les anfractuosités des rochers.

Scabre (adj) : se dit d'un organe dont la surface est très rugueuse au toucher, presque coupante.

Scalariforme (adj) : qualifie un vaisseau conducteur de sève, marqué de lignes transversales disposées comme des échelons.

Scaliforme (adj) : qualifie un organe en forme d'écaille.

Scape (nm) : pédoncule nu, partant de la base de la plante, et terminé par une fleur unique ou une inflorescence. Syn. : hampe.

Scarieux (adj) : se dit d’un organe végétal membraneux, sec au contact et translucide. Syn. : parcheminé.
Schizocarpe (nm) : fruit sec indéhiscent dont chacun de ses carpelles se divise à maturité en méricarpes. Adj.: schizocarpique.

Schizogène (adj) : qualifie des poches ou canaux sécréteurs nés de l'écartement puis de la dissolution de cellules sécrétrices.

Schorre (nm) : désigne les zones littorales ± halophile submergées seulement lors des grandes marées.

Sciaphile (adj) : qualifie une plante préférant ou supportant les milieux ombragés. Ant. : héliophile, photophile.

Scissiparité (nf) : mode de multiplication asexué propre aux végétaux primitifs, par division binaire et identique de l’organisme.

Sclérenchyme (nm) : tissu de soutien assurant la rigidité de la plante dont les parois cellulaires sont épaisses et souvent lignifiées.

Sclérophyte (nm) : type de plante adaptée à la sécheresse des garigues et maquis, caractérisée notamment par ses feuilles cireuses et luisantes à cuticule épaisse, persistante et coriace, ses racines très ramifiées, et son port en boule ou en coussinet.

Sclérose (nf) : désigne un durcissement de la membrane d'une cellule par lignification. Syn. : sclérification.

Sclérotest (nm) : partie médiane du test, enveloppe intermédiaire du tégument externe de la graine, souvent coriace.

Scorpioïde (adj) : désigne une inflorescence en cyme unipare dont les fleurs sont disposées sur un seul coté de l'axe principal, ce dernier étant enroulé sur lui-même comme une queue de scorpion, comme chez les Boraginacées.

Scrobiculé (adj) : qualifie un organe dont la surface est creusée de petites fossettes irrégulières. Syn. : scrobiculeux.

Scutellum (nm) : large cotylédon en position latérale d'un embryon de Poacées qui a la forme d'un bouclier.

Scutiforme (adj) : qualifie un organe en forme d'écusson . Syn. : Scutelliforme.

Secondine (nf) : tégument externe dans un ovule bitegminé, étant le second à se différencier autour du nucelle.

Sédatif (adj) : qualifie l’élément chimique actif d’une plante qui modère l’activité excessive de l’organisme.

Ségétale (adj) : qualifie une plante qui croît volontiers dans les champs de seigle.

Segment (nm) : chacune des divisions d'une feuille atteignant la nervure médiane, ou pièce florale périanthaire non encore différenciée en pétale ou sépale, ou foliole d’une feuille composée. Adj. : segmenté.

Semence (nf) : graine destinée à la reproduction, apte à former une plante complète après semis ou enfouissement. Adj. : séminal.

Semi-infère (adj) : qualifie un ovaire à moitié immergé dans le réceptacle d’une fleur périgyne.

Séminifère (adj) : qualifie une plante apte à produire des graines.

Séminothèque (nf) : collection de graines disponibles pour des travaux d’étude et de recherches mais aussi pour des expositions.
Sélection naturelle (nf) : processus par lequel le milieu sélectionne les individus les mieux adaptés et élimine les autres.

Sempervirente (adj) : qualifie une plante dont les feuilles ne tombent pas à la fin de la saison de végétation et restent vertes.

Sénescente (adj) : qualifie une plante en phase de vieillissement, suite aux changements irréversibles dans son organisme qui aboutissent à sa mort.

Sensitive (adj) : qualifie une plante dont les organes, souvent les feuilles, se replient sur eux-mêmes au toucher, au frottement.
Sépale (nm) : un des éléments foliacés, généralement vert, dont l’ensemble compose le calice, protégeant la corolle de la fleur.

Sépaloïde (adj) : qualifie une pièce florale, pétale, bractée, ayant la texture, la couleur ou la morphologie d’un sépale.

Septale (adj) : relatif à la cloison intra-ovarienne.

Septé (adj) : qualifie un ovaire divisé en loges par des cloisons ou septa.

Septicide (adj): qualifie la déhiscence d'une capsule s'effectuant au niveau des cloisons, à la ligne de suture latérale des carpelles.

Septifrage (adj) : qualifie la déhiscence d'une capsule qui a lieu de part et d'autre des placentas.

Septum (nm) : = cloison.

Séquée (adj) : feuille dont les découpures du limbe atteignent la nervure médiane ou principale.

Séricé (adj) : qualifie une surface d'aspect soyeux.

Sériaux (adj) : qualifie les bourgeons placés au-dessus du bourgeon principal dans un plan vertical passant par l’axe de la tige.

Sériés (adj) : qualifient des organes disposés en rangées.

Sérraté (adj) : s'applique au limbe d'une feuille dont les bords sont dentés, comme une scie.

Sérrulé (adj) : qualifie un organe dont la marge est très finement dentée.

Sertule (nm) : inflorescence apicale dont les pédoncules floraux, de tailles inégales, partent tous du même niveau de leur axe.
Sessile (adj) : qualifie une feuille dépourvu de pétiole ou une fleur sans pédoncule.

Sétacés (adj) : qualifie des poils étroits, fins et raides, comme les soies de porc. Syn. : sétiformes.

Séteux (adj) : qualifie un organe couvert de soies. Syn. : sétuleux.

Sève (nf) : liquide nourricier constitué d’eau, de minéraux et de sucre qui circule entre les organes des végétaux vasculaires.

Sigmoïde (adj) : qualifie un axe sinueux courbé deux fois en forme de S.

Siliceux (adj) : qualifie un terrain acide sableux composé de particules de silex, de quartz, etc.

Silicicole (adj) : qualifie une plante qui affectionne les terrains siliceux, sablonneux. Ant. : silicifuge.

Silicule (nf) : silique moins de trois fois plus longue que large.

Silique (nf) : fruit sec, déhiscent, allongé, muni de deux carpelles séparés par un septum translucide, renfermant plusieurs graines et s'ouvrant à maturité de bas en haut par deux valves. Ex. : les fruits des Brassicacées. Adj. : siliquiforme.

Sillon (nm) : strie profonde et étroite à la surface et le long d'un organe. Adj. : sillonné.

Simple (adj) : qualifie un organe qui n'est ni composé ni ramifié en plusieurs éléments.

Sinistrorse (adj) : qualifie un organe qui s'enroule autour d’un support de droite à gauche. Ant. : dextrorse.

Sinuée (adj) : qualifie la marge d'un organe plan alternativement convexe et concave, ondoyante, sinueuse.

Sinus (nm) : échancrure entre deux lobes d'une feuille ou d'un pétale.

Siphonogamie (nf) : mode de fécondation évolué des spermatophytes par lequel un tube pollinique émis par le grain de pollen permet la rencontre du gamète mâle avec l'ovule, sans nécessité de fluide.

Slikke (nf) : désigne les zones et prairies littorales halophile submergées régulièrement par les marées.

Sociale (adj) : se dit d’une espèce grandement colonisatrice se rencontrant en peuplement étendu et/ou dense.

Soie (nf) : poils simple en général raide et dressé, flexueux et piquant.

Sommital (adj) : qualifie un organe situé au sommet.
Solitaire (adj) : qualifie un organe naissant isolément et pouvant présenter une insertion terminale ou axillaire. Se dit également d’une plante poussant en individu isolé, non cespiteuse.

Sore (nf) : groupe de sporanges généralement situé sur le revers d’une fronde de fougère.

Souche (nf) : partie d'un arbre, constituée par le début du tronc et les racines, qui reste en terre après abattage.

Soulane (nf) : en montagne, versant ensoleillé d’une vallée exposée au sud. Syn. : adret. Ant. : ubac.

Sous-arbrisseau (nm) : chamæphyte très bas, ramifié dès le sol.

Sous-ligneux (adj) : qualifie une consistance intermédiaire entre herbacée et ligneuse.

Soyeux (adj) : qualifie une surface couverte d'un revêtement la rendant pareille à la soie. Syn. : séricé.
Sp. (abrév.) : qui signifie, soit que l'espèce n'a pas encore été baptisée, soit qu'elle n'ait pas été identifiée (sp. de species = espèce).

Spadice (nm) : inflorescence caractéristique des Aracées formée d'un épi charnu épais portant des fleurs unisexuées sessiles très petites.

Spasmolytique (adj) : qualifie l’élément actif d’une plante qui lutte contre les crampes musculaires.

Spathe (nf) : bractée plus ou moins développée et colorée entourant l'épi charnu chez les Aracées. Adj. : spathacé, spathiforme.

Spathéole (nf) : désigne la bractée enveloppant un élément d'inflorescence de certaines Poacées.

Spatulé (adj) : qualifie un organe en forme de spatule. Syn. : spatuliforme.
Spécimen type (nm) : plante ayant servi de base à l'attribution de sa nomenclature et conservée dans un herbier.

Speculum (nm) : petite tache brillante, de diverses formes et couleurs, sur le labelle de nombreux Ophrys (Orchidacées).
Spermatophytes (nm) : embranchement du règne végétal regroupant les plantes à fleurs (Angiospermes, Chlamydospermes et Gymnospermes), élaborant des graines. Syn. : phanérogame.

Sphagnicole (adj) qualifie une plante qui pousse parmi les sphaignes.

Spiciforme (adj) : qualifie une inflorescence ayant l'apparence d'un épi.

Spinescent (adj) : qualifie un organe se terminant en épine faible.

Spinule (adj) : petite épine molle.

Spinuleux (adj) : qualifie un organe couvert ou bordé de petites épines.

Spiralée (adj) : qualifie une fleur dans laquelle les pièces sont insérées selon une spirale sur le réceptacle et non en verticilles successifs, sans que leurs bords ne se recouvrent.

Spiralo-cyclique (adj) : qualifie une fleur dans laquelle les pièces sont disposées pour partie en spirale et pour partie en verticilles.

Spirolobé (adj) : qualifie la morphologie d'un embryon dont les cotylédons sont enroulés en spirale dans la graine.

Spongieux (adj) : à tissu poreux, compressible et élastique comme une éponge.
Spontanée (adj) : qualifie une plante qui croît naturellement, sans être semée par l'homme, ni cultivée.                            

Sporange (nf) : organe minuscule où se forment les spores chez les Ptéridophytes. Adj. : sporangial.

Spore (nf) : c’est une cellule ou un organe (pluricellulaire) de multiplication végétative ou de reproduction. Elle peut donner naissance à un nouvel individu sexué sans fécondation et présente des caractéristiques rares de résistance. Adj. : sporique.

Sporocarpe (nm) : type d'indusie qui enveloppe totalement les sporanges des Marsiléacées, sortes de fougères aquatiques.

Sporoderme (nm) : ensemble des enveloppes entourant le cytoplasme du grain de pollen, comprenant l'exine et l'intine.

Sporophylle (nf) : feuille ou fronde dite fertile plus ou moins modifiée, portant les sporanges.

Sporophyte (nm) : individu diploïde produisant par méiose des spores et provenant du développement d'un zygote.

Squameux (adj) : qualifie un organe qui porte des écailles, de fines lamelles sèches se décollant facilement.

Squamiforme (adj) : qui a la morphologie et la texture d’une écaille.

Squamule (nf) : petite écaille, petite squame. Adj. : squamuleux.

Squarreux (adj) : qualifie la surface d’un organe d’aspect sec et rude au toucher. Syn. : raboteux.

Staminal (adj) : qualifie ce qui se rapporte à l’étamine.

Staminée (adj) : qualifie une fleur mâle n’étant doté sexuellement que d’un androcée. Syn. : staminifère. Ant. : pistillée.
Staminode (nm) : étamine modifiée sans anthère, donc stérile, remplissant les fonctions d'un pétale ou d'un nectaire.

Station (nf) : nature ou état du sol où croit une plante, et endroit précis où elle a été observée.

Stèle (nf) : partie vasculaire centrale, conductrice de sève, d'une tige ou d'une racine.

Stellaire (adj) : qualifie un organe en forme d'étoile. Syn. : stellé.

Sténophylle (adj) : qualifie une plante présentant uniquement des feuilles étroites.

Steppe (nf) : type de formation végétale constituée d'immenses étendues d'herbes presque dépourvues d'arbres en Eurasie centrale, formant une large bande continue depuis le Delta du Danube et la côte nord de la mer Noire en Europe, jusqu'à la Mongolie et l'Altaï en Asie. Adj. : steppique.

Stérile (adj) : qualifie une fleur qui ne fera pas de graines, d’une étamine qui ne produit pas de pollen.

Sternutatoire (adj) : qualifie l’élément chimique actif d’une plante qui provoque l’éternuement.
Stigmate (nm) : sommet réceptif glanduleux ou visqueux du style, destiné à recevoir le pollen. Adj. : stigmatique.

Stipe (1) (nm) : chez les Orchidacées, filet reliant les pollinies à la viscidie ou rétinacle. Syn. : caudicule.

Stipe (2) (nm) : chez les Arécacées, formation résultant de l'accumulation des bases foliaires formant ainsi le "tronc".

Stipe (3) nm) : base effilée, souple et solidaire de l’aigrette, de même couleur que celle-ci, articulée sur l’akène des Astéracées.

Stipelle (nf) : sorte de petite stipule que l'on rencontre rarement à la base des folioles de feuilles composées.

Stipité (adj) : qualifie un organe supporté par un petit pédoncule très court.

Stipulaire (adj) : relatif aux stipules.
Stipules (nf) : excroissances foliacées, squamiformes ou épineuses, situées de part et d’autre de la base d’un pétiole au niveau de sa jonction avec l'axe. Adj.: stipulé, stipuliforme.

Stirpe (nf) : ensemble d'espèces très proches les unes des autres, pouvant être issues d'une super-espèce disparue.
Stolon (nm) : tige aérienne rampante, sans feuilles, produisant de nouvelles plantes en s'enracinant dans le sol. Il permet à la plante mère de se multiplier végétativement,  meurt et disparaît quand le nouveau clone est autonome. Syn. : courant, coulant.

Stolonifère (adj) : qualifie une espèce susceptible d’émettre des stolons.

Stoloniforme (adj) : ayant l'apparence d'un stolon.

Stomachique (adj) : qualifie l’élément chimique actif d’une plante qui facilite la digestion.
Stomates (nm) : petits orifices ± rétractiles à la surface des feuilles, permettant les échanges gazeux de la plante. Ils sont comparables aux pores de la peau chez l'homme.

Strie (nf) : ligne plus ou moins marquée et colorée apparaissant sur certains organes. Adj. : strié, striolé.

Strigilleux (adj) : qualifie un organe couvert de poils simples, aigus, droits, raides et très courts.

Strobile (nm) : inflorescence terminale des prêles, des lycopes, ou fruit en forme de cône de certains feuillus et des conifères.

Strophiole (nf) : chez certaines graines, arille charnue positionnée à proximité du hile. Syn. : caroncule.
Style (nm) : prolongement effilé du sommet d'un carpelle, portant le stigmate, à l'intérieur duquel passe le tube pollinique. Adj. : stylaire.

Stylopode (nm) : nectaire des Apiacées correspondant à l'élargissement discal de la base des deux styles.

Subacaule (adj) : presque dépourvu de tige.

Subcordé (adj) : qui a une forme presque cordée.

Suber (nm) : tissus secondaire périphérique mort de l'écorce des ligneux et imprégné de subérine. Syn. : liège.

Subéraie (nf) : formation végétale forestière dominée par le chêne-liège.
Subéreux (adj) : qui a la nature et la consistance du liège. Syn. : liégeux, subérifié.

Submergée (adj) : qualifie une plante qui vit complètement sous la surface de l'eau.

Subsessile (adj) : à pétiole ou à pédoncule à peine marqué.

Subrosetté (adj) : qualifie une pousse d’abord en rosette, puis à tige allongée avec feuillage caractérisé à deux niveaux.

Subsp. (abrév.) : sous-espèce.

Subspontanée (adj) : terme utilisé pour une plante cultivée non indigène à l'origine mais qui s'est adaptée momentanément dans certaines régions.

Subulé (adj) : en forme d'alène, se terminant en pointe très aiguë.

Suc (nm) : liquide organique susceptible d'être extrait des tissus végétaux.

Succube (adj) : qualifie une disposition des feuilles dans laquelle le bord supérieur d'une feuille est recouvert par le bord inférieur de la feuille située juste au dessus.
Succulente (nf/adj) : plante grasse capable d'emmagasiner de l'eau dans ses racines, ses tiges ou ses feuilles charnues.

Suçoir (nm) : organe absorbant des plantes parasites qui pénètre et se ramifie dans les plantes hôtes dont elles se nourrissent.

Sudation (nf) : processus par lequel les plantes expulsent des feuilles, l'eau en excès par transpiration.

Sudorifique (adj) : qualifie l’élément chimique  actif d’une plante qui active la production de sueur.

Suffrutescent (adj) : qui a l’allure d’un sous-arbrisseau, de plantes de petite taille ligneuses seulement à la base.

Sulqué (adj) : qualifie un organe profondément sillonné.

Supère (adj) : se dit d'un ovaire libre situé au dessus des autres pièces florales. Ant. : infère.

Superovariée (adj) : qualifie une fleur dont l'ovaire est supère.

Surgeon (nm) : type de rejet affectant surtout les espèces fruitières.

Suture (nf) : désigne la ligne longitudinale de jonction de deux organes soudés ensemble. Adj. : sutural.

Sycone (nm) : inflorescence et infrutescence des figuiers (Ficus carica, Moracées) constituée du réceptacle floral invaginé et contenant dans une cavité, les fleurs puis les fruits.

Sylvatique (adj) : qui se rapporte à la forêt. Qualifie aussi une plante poussant dans les forêts. Syn. : sylvestre, sylvicole.

Sympatriques (adj) : type de spéciation où deux espèces peuvent engendrer un hybride fécond, sans isolement géographique. Il peut alors lui-même se perpétuer sans pouvoir se reproduire avec des individus appartenant aux espèces de ses parents.

Sympétale (adj) : qualifie une corolle dans laquelle les pétales sont soudés entre eux, au moins à leur base.

Sympodial (adj) : type de croissance défini dans lequel un bourgeon latéral reprend la croissance des axes après que le bourgeon terminal ait cessé de fonctionner. Syn. : sympodique.

Synandrie (nf) : soudure totale ou partielle des étamines d’un androcée, les anthères étant agglomérées au sommet d'un stipe.

Synanthérie (nf) : dans un androcée, désigne la fusion des étamines entre elles par leurs anthères. Adj. : synanthéré.

Syncarpe (nm) : désigne au sens large, un gynécée résultant de la fusion de plusieurs carpelles, au sens strict : un eusyncarpe.

Synflorescence (nf) : désigne un groupe compact d'inflorescences comme le capitule des Astéracées.

Syngamie (nf) : désigne l’union de deux gamètes de sexe opposé pour former un zygote. Syn. : fécondation.

Synstémonie (nf) : type d’androcée dans lequel il y a fusion des étamines par leurs filets.

Synthèques (adj) : qualifie deux thèques, loges d’une anthère, fusionnant par leur centre respectif.

Syntopiques (adj) : qualifie des espèces fréquentant les mêmes stations, les mêmes biotopes.

Synzoochorie (nf) : dispersion des graines, des fruits, par des animaux qui en font des dépôts et les oublient, comme les rongeurs.

 

                                                       A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z